Bannière
Glossaire
Wysiwyg
Ce glossaire présente les termes techniques rencontrés par les élus, les personnels des collectivités et les citoyens lors du déploiement de la fibre optique et de la mise à disposition de services numériques.

ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) : Service d'accès à l'internet utilisant les lignes téléphoniques classiques, en cuivre.  En France, les débits ADSL sont compris entre 0 et 20 Mb/s.

AMEI (Appel à Manifestation d’Engagement d’Investissement) : Créé à l’initiative d’Yvelines Numériques, l’AMEI est un appel à engagement d’investissement, ouvert à tous les opérateurs, unique en France à l’échelle départementale. Il permet la construction, par un opérateur privé, d’un réseau THD sans avoir recours au financement public.
Ce concept innovant a ensuite été repris et codifié par l’Etat sous le nom d’AMEL (Appel à Manifestation d’Engagement Local) 

AMII (Appel à Manifestations d'Intentions d'Investissement) : Procédure d'appel à projet organisée dans le cadre du Programme national Très Haut Débit en vue de recueillir les intentions d'investissement des opérateurs en dehors des zones très denses. On parle alors de « Zone AMII ». 104 communes sont en « Zone AMII » dans les Yvelines.

ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) : L’Arcep est une autorité administrative indépendante chargée de réguler les télécommunications et le secteur postal en France. Elle est notamment chargée d'accompagner l’ouverture à la concurrence du secteur des télécommunications et de réguler les marchés correspondants.

Espace Numérique de Travail (ENT) : Accessible depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone,  l’ENT permet de dématérialiser la vie scolaire. Ce portail web réunit l’ensemble des services liés à l’éducation (manuels et ressources numériques, groupes de travail, vie de l’établissement, notes, absences…).

FAI (Fournisseur d'Accès à Internet) : Opérateurs télécoms proposant à leurs abonnés des services d'accès à internet, de téléphonie, de TV...

Fibre optique : Fil en verre ou en plastique très fin, qui va véhiculer, via un signal lumineux, une grande quantité d’informations. Elle offre un débit d'information nettement supérieur aux câbles de télécommunication traditionnels et permet de répondre aux nouveaux usages (accès internet très haut débit, téléphonie sur IP, télévision, vidéo à la demande, transfert de données...).

FttH (Fiber To The Home« fibre jusqu’à la maison ») : Fibre déployée jusqu’à l’abonné permettant l’accès au très haut débit (supérieur à 100 Mbit/s).

FttO (Fiber To The Office – « fibre jusqu’au bureau ») : offre dédiée aux professionnels, entreprise ou administration.

Montée en débit : La montée en débit est un moyen d’améliorer les possibilités offertes par le réseau cuivre existant (ADSL).
Elle consiste à réaménager la boucle téléphonique locale en déployant de la fibre optique jusqu’à un sous-répartiteur qui regroupe plusieurs lignes d’abonnés. De là, repartent les lignes de cuivre classiques jusqu’aux habitations des particuliers. C’est une solution alternative et provisoire en attendant la généralisation de la couverture fibre optique.

NRA (Nœud de raccordement d’abonné) : Les NRA sont les centraux téléphoniques de l'opérateur historique France Télécom dans lesquels aboutissent les lignes téléphoniques des abonnés.

NRO (Noeud de Raccordement Optique) : Le NRO est le point de concentration d’un réseau en fibre optique où l’opérateur installe ses équipements. Un NRO peut avoir une capacité de 20 000 prises.

PM (Point de Mutualisation) : Le point de mutualisation est une armoire de rue qui permet de regrouper la fibre optique d’environ 400 logements. Ces PM sont ensuite raccordés au NRO.

SDTAN (Schéma Directeur Territorial d'Aménagement du Numérique) : Instauré par la loi du 17 décembre 2009 relative à la lutte contre la fracture numérique, le SDTAN définit une stratégie de développement des réseaux établie à l'échelle d'un département. Il vise à soutenir la cohérence des initiatives publiques et leur articulation avec les investissements privés.

Syndicat mixte : Établissement public régit par les articles L.5711-1 et L.5721-1 à L.5721-7 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT). Il permet à des collectivités publiques de nature différente de gérer ensemble certaines activités d’intérêt commun.

THD (Très Haut Débit) : La réglementation européenne défini le Très Haut Débit comme un débit supérieur à 30 mégabits par seconde. Il permet aux téléphones mobiles de communiquer en 4G. A domicile, il passe principalement par la technologie de la fibre optique. L’accès à cette technologie permet de renforcer la compétitivité des entreprises, d’accéder à de nouveaux services, de bénéficier d’offres multiservices (TV, téléphonie, internet) plus riches et de meilleure qualité…

Réseaux d’initiative publique : Depuis 2004, pour pallier à la carence d’initiative privée pour améliorer la couverture numérique des zones les plus rurales, les collectivités peuvent mettre en place des réseaux d'initiative publique (RIP). Elles ont alors recours à différents types de contrats publics : marché publics de travaux suivi d'un contrat d'affermage, délégation de service public de type concessive, contrat de partenariat (PPP), motivant ainsi les opérateurs privées à déployer le THD dans certains territoires.